Gymnastique Holistique
Méthode du Docteur Ehrenfried ®

Site officiel de l'Association des Elèves du Docteur Ehrenfried

les racines internationales

La Méthode du Dr Ehrenfried est maintenant entrée dans l'histoire !


Tout remonte à François Delsarte : français né à Paris 1811, il migre et vit aux États Unis et retourne à la fin de sa vie à Paris où il décède en 1871.

On sait l'importance que le Dr Ehrenfried attachait à la pensée de François Delsarte. Dans le tableau de la Généalogiede son livre fondateur (voir le tableau) il est inscrit en tête de liste et, par l'intermédiaire de Geneviève Stebbins.

François Delsarte apparaît comme un personnage crucial. Au départ artiste lyrique, il devient essentiellement acteur dramatique puis professeur d'Art. Il intervient soit directement soit indirectement sur une foule de disciplines. Père de la danse moderne, le théâtre contemporain gravite aussi autour de lui.

Il fut l'inspirateur d'un travail corporel libérateur. L'artiste exprimera ses émotions par le geste et le mouvement, en retrouvant la spontanéité de son mode réactionnel personnel, naturel. Il fut un étonnant défricheur ouvrant des pistes de travail et de réflexion qui ont inspiré profondément

Elsa GINDLER ( 1885 – 1961) : élève de H. KALLEMAYER

Le Dr Ehrenfried, son élève, disait d'elle : « Elle est la première à comprendre que les exercices exécutés mécaniquement ne produisent jamais de changements définitifs. ». Elsa Gindler nommait elle même ce travail comme « un travail sur l'ÊTRE »
( > cf Cahier 7 & 8 de l'AEDE)

Parmi les élèves d'Elsa Gindler, autre que le Dr Lily Erhenfried bien sûr, signalons : Carola SPEADS qui migra aux USA. Alice AGINSKI qui migra en France et a écrit un livre :
« Sur les chemins de la détente» chez Trédaniel

Une autre branche d'évolution passe par :

Léo KOFFLER ( 1837 - 1908) : Autrichien, chanteur met au point un travail sur la respiration et le chant car il avait des problèmes avec sa voix (enrouements, extinctions).Il publie un petit livre du « L'art de la respiration ». La plupart des écoles de chant s'inspire de sa méthode mais il n'est pas nommément cité par tous ceux qui l'emploient… (dr Ehrenfried) mais on oublie trop souvent de le citer. L. KOFFLER a pour élève Clara SCHLAFFORST (professeur de chant) qui traduit en allemand son livre et fonda l'école Rothenburg avec Hedwig Andesren. Elsa Gindler se réfère dans son enseignement à cette école ce qui souligne l'importance de l'axe « respiration » dans notre travail.
( > Cf Cahier 7 & 8 de l'A.E.D.E)

auteur du texte : Catherine Casini